Depuis quelques temps, je traine sur FB... et oui, par petite obligation car une fille a monté un groupe d'étudiants de psycho du SED, donc ça permet de rester en contact.... donc je batifole de temps à autres dans les méandres inconnus de cet organisme... bref... j'y découvre plein de bêtises plus ou moins drôles, des choses dont je n'ai vraiment que faire, des moments très privés de personnes que je connais à peine et je me sens proche du voyeurisme donc je passe vite mon chemin... et puis je découvre des choses qui me plaisent beaucoup et j'ai appris à les partager sur mon... MUR ???? un mur est donc une ouverture... ah... bon, ok... quand je vous dis que FB et moi, ce n'est pas naturel...lol... et puis je découvre des choses un peu moins superficielles.... bref, tout cela pour dire qu'hier, je suis tombée sur ce joli article de blog.... rien de très réjouissant, mais c'est une "chose" qui partage officiellement ma vie depuis que j'ai 19 ans... une "chose" qui me laisse la plupart du temps relativement tranquille car je la nourris comme il faut pour qu'elle me fiche la paix... mais cette "chose", bien qu'elle fasse partie intégrante de ma petite personne, ben en fait, je m'en serais bien passé.... et je trouve que cet article le dit comme il le faut... j'aurais peut-être été moins véhémente sur la fin... mais... peut-être parce que j'ai eu la chance qu'on ait détecté cette "chose" assez vite... je ne remercierai du coup jamais assez la doctoresse qui est à l'origine de cette découverte.... une âme anonyme qui ne sait pas à quel point elle m'a du coup facilité ma vie... une doctoresse rencontrée par hasard, au moment de l'inscription à la fac du Mirail à l'époque... J'avais fait une année assez difficile psychologiquement en hypokhagne et je me rabattais enfin sur la fac de musicologie avec une joie indescriptible !!! passage obligatoire par la case "médecine du travail mais pour étudiants"... OK... on parle un peu, elle me questionne sur ma santé, je lui avoue être hyper sujette aux migraines, aux sautes d'humeur dont tout le monde se moquait, à mes effondrements qui laissaient tout au mieux mes proches interloqués... mais tout cela était mis sur le compte de ma personnalité un peu bizarre, de mon stress, de... la vie.... eh bien non, pas du tout, la dame, très à l'écoute, me palpe le cou, me donne un courrier à remettre à mon médecin traitant... et de la part toute une batterie d'examens... et voilà, "bienvenue", Hashimoto !

Je n'entrerai pas dans le débat actuel du nouveau levothyrox, il se trouve que ouf !!!! je n'ai pas les effets secondaires dont certains souffrent... J'ai en revanche eu à faire avec le médicament générique... une vaste horreur... le temps de souffrir de certains troubles, de trouver à quoi est dû ce changement insidieux dans ma santé, et à compter de là, 6 mois pour m'en remettre... merci les médicaments génériques !! donc je crois savoir ce qu'endurent certaines personnes actuellement... courage à elles !!

C'est une maladie avec laquelle on vit bien, merci la médecine moderne, mais qui est toujours là en effet, et certaines fois on aimerait qu'elle soit plus discrète... c'est notre petit talon d'Achille, on finit par l'adopter cet Hashimoto, on lui parle parfois, on le blâme souvent... mais bon, c'est ainsi...

Allez, j'arrête mon blabla et vous donne le lien que j'ai beaucoup aimé !

http://rougepolar.unblog.fr/2014/12/09/la-maladie-dhashimoto/

 

Bises à toutes !

Et promis, mon prochain message sera nettement moins profond ! un peu de superficialité que diable!!!